Historique


nicolazicL’histoire de Sainte-Anne d’Auray aurait débuté au XVIIe siècle, par les apparitions de sainte Anne, mère de Marie, à Yves Nicolazic, pieux laboureur du village.En 1623, il assista à plusieurs apparitions de Ste-Anne, mère de Marie, grand-mère de Jésus.

Lors d’une apparition, sainte Anne lui permit de découvrir une ancienne statue de la sainte à l’endroit même où avait été construite une chapelle au VIe siècle et lui demande de reconstruire la chapelle qui lui était dédiée.

La nouvelle se répand dans toute la Bretagne et les pèlerins se mettent en route vers Sainte-Anne d’Auray, donnant naissance au plus grand pèlerinage de la région.Au XIXe siècle, l’affluence est telle que la chapelle devient trop petite. Pour y remédier, la basilique est bâtie entre 1865 et 1872 par l’architecte Desperthes.

Sainte-Anne-d’Auray a longtemps fait partie de la paroisse et commune de Pluneret.La paroisse de Sainte-Anne d’Auray fut créée le 1er août 1937, en regroupant le domaine du sanctuaire, l’ancien Keranna et plusieurs villages de la paroisse de Pluneret, ainsi que d’autres villages dépendant jusqu’ici de la paroisse de Plumergat.

Ce n’est que le 26 février 1950 que Sainte-Anne-d’Auray a également été érigée en commune.

 

Les Monuments

Sainte Anne d’Auray fait partie avec Ars, Chartres, Lisieux, Lourdes, Le Mont Saint-Michel, Nevers, Paray-le-Monial, Pontmain, Le Puy-en-Velay, Rocamadour et La Salette de l’association des Villes Sanctuaires en France.