Les écouteurs interdits à vélo

Oreillette au volant et à vélo : la législation
Le port de l’oreillette (filaire ou sans fi l), du casque ou des écouteurs est interdit depuis le 1er juillet 2015.
Cette interdiction concerne tous les usagers de la route : les voitures, les motos, les cyclomoteurs, les scooters, les poids lourds et même les vélos.
L’infraction qui en découle entraîne les mêmes sanctions que pour le téléphone au volant classique à savoir un retrait de 3 points et une amende de 135 €. (pas de retrait de point pour les vélos)
La contravention sur les kits mains-libres concerne tous les usages : qu’il s’agisse d’une communication téléphonique ou le fait d’écouter de la musique avec un casque ou des écouteurs. C’est le port d’un dispositif dans l’oreille qui est sanctionné.Il existe une exception bien-entendu pour les véhicules d’intérêt général ainsi que pour les appareils correcteurs de surdité pour les
malentendants.

LES SANCTIONS PRÉVUES PAR LE CODE DE LA ROUTE
Amende oreillette au volant
Contravention de 4ème classe
Retrait de 3 Points
Prix de l’amende
• Minoré : 90 €
• Forfaitaire : 135 €
• Majoré : 375 €
• Maxima : 750 €
Pourquoi interdire les casques et les écouteurs aux vélos ?
L’objectif est de ne pas disperser la concentration du conducteur de cycle.
Les écouteurs, notamment intra-auriculaires (voire même avec des systèmes d’annulation de bruit actifs), isolent complètement les cyclistes dans une bulle. Ces derniers peuvent ne pas entendre une voiture qui les dépassent par exemple.

« Interdire l’oreillette est une mesure de bon sens car il ne nous viendrait pas à l’idée de conduire avec des boules Quies dans les oreilles. »

 

Comments are closed.